lundi 30 novembre 2009

La Montre du jour: Seagull ST8000SA Tourbillon Chinois

La Suisse est la nation que l’on associe spontanément à l’horlogerie mais il existe des manufactures réputées dans de nombreux pays: en Allemagne (A. Lange & Söhne, D. Dornblüth & Sohn, Glashütte Original, Nomos etc…), au Japon (Seiko) , en Russie, et en Chine. Les montres chinoises prêtent à polémique. En effet, ce pays est surtout connu pour ses contrefaçons mais l’industrie horlogère chinoise produit aussi des montres pour ses propres marques. Ainsi, cette Seagull ST8000SA permet aux amateurs de posséder un tourbillon chinois pour une fraction du prix d’un tourbillon suisse. Je n’ai pas pu essayer cette montre et sur les forums horlogers les témoignages sont rares. La qualité du boitier semble être correcte mais il y a de nombreuses craintes concernant la précision et la robustesse du mouvement sur le long terme. Le prix de cette montre est d’environ 3 865€.

Je n’ai pas encore eu l’opportunité de tenir une montre chinoise entre les mains mais je pense que ce pays va représenter une sérieuse concurrence dans les années à venir lorsque leurs produits monteront en gamme. Souvenez-vous des quolibets concernant les voitures japonaises lors de leur apparition sur le marché européen. Aujourd’hui une Lexus IS-F ou une Nissan GT-R fait blêmir les grosses allemandes et Toyota est numéro 1 mondial. La même chose risque de se produire dans l’horlogerie.

Aimez-vous ?

Montre Seagull ST8000SA tourbillon chinois
Tourbillon chinois Seagull Montre ST8000SA

Vidéo d’un tourbillon chinois Montre Seagull ST8000SA

6 commentaires:

Fabien a dit…

on trouve aussi des tourbilon pas trop mal a moins de 1000€
la marque est millionsmart

J'aime les Montres a dit…

Merci Fabien, je ne connaissais pas cette marque de montres chinoises

Titof a dit…

Au sujet des tourbillons chinois en général,et plus spécifiquement à propos d'un modèle répétition minute Sea-Gull (platine)à 8000€, Grégory Pons - expert horloger:
"8000€ serait quasiment le prix de revient du seul boitier selon les grilles tarifaires de l'industrie suisse. Ou bien le platine est bien moins cher en chine, ou bien on nous désinforme sur le coût réel des pièces européennes logées dans ce précieux métal..."

Intéressant comme commentaire...

Lu dans "Montres à complications" de Constantin Parulevsco.

J'aime les Montres a dit…

Bonsoir Titof,

Le commentaire de Grégory Pons (dont je vous recommande le site internet: http://www.businessmontres.com/) est intéressant. Il est difficile de connaitre avec exactitude les prix de revient des montres suisses.

On trouve des tourbillons suisses entre 35 000€ et plusieurs centaines de milliers d'euros. La fourchette de prix est énorme et je pense que les marges le sont aussi...

Anonyme a dit…

je ne crois pas que le risque soit grand...les chinois peuvent faire de très bonnes montres...mais une réputation, une notoriété, le prestige, ne se décident pas par le marque mais pas ses clients..et il faut un siècle, pour avoir le respect des grandes marques Suisses.

seagull a dit…

Pour en savoir plus sur Sea-Gull, je vous invite sur mon blog consacré à la marque:
http://seagull-montres.blogspot.fr/